Archive pour mai, 2016

La complémentaire santé de l’indépendant

Written by Alain. Posted in Finances

tie-690084_1280

Qu’est ce que la complémentaire santé ?

  La complémentaire santé, c’est l’assurance qui permet de couvrir financièrement le reste à charge des dépenses de santé après les remboursements de l’assurance maladie. Consultation médicale, remboursement dentaire et optique ou même prise en charge des frais d’hospitalisation, la complémentaire santé se base sur des pourcentages de la base de remboursement fixée par l’Assurance Maladie pour définir le niveau de garantie qu’elle accorde.   L’Assurance Maladie, ou la Sécurité Sociale, fixe la base de remboursement accordée aux assurés selon les différentes catégories de dépenses en santé. Ainsi une simple visite médicale est remboursée à 70 % par la « Sécu », le reste à charge pour l’assuré est donc de 30 %. Les dépenses pour les montures ou les implants dentaires, ne sont pas bien remboursées par l’Assurance Maladie. Le reste à charge pour les assurés est parfois considérable et c’est là que la complémentaire santé intervient et permettre à l’assurer de diminuer ces dépenses.   En fonction des dépenses et des garanties souscrites par l’assuré, il est possible d’être remboursé quasi intégralement sur toutes les opérations de santé. Les contrats proposent des garanties de remboursement allant de 100 % à plus de 450 % de la base de remboursement. Un tel niveau de garantie ne signifie pas qu’il est possible de gagner de l’argent en souscrivant une complémentaire. En réalité, cela signifie que si l’intervention médicale dépasse la base de remboursement définie par la Sécurité Sociale, la complémentaire santé peut rembourser jusqu’à 350 % supplémentaires à cette même base.  

La complémentaire santé et les indépendants

  Les indépendants ont de fait des besoins plus importants en terme de complémentaire santé. Ils ne cotisent pas à la caisse de sécurité sociale du Régime Général mais au Régime Social des Indépendants. La couverture que leur accorde ce régime est très mauvaise et il est nécessaire pour eux de se prémunir en cas d’arrêt de travail ou d’invalidité ainsi qu’en cas de décès.   Les nouveaux contrats groupe obligatoires sont très avantageux en terme de tarif et proposent des garanties, le plus souvent, adaptées au domaine d’activité. En tant que travailleur non salarié (TNS), l’indépendant ne dispose pas de la couverture d’une assurance employeur puisqu’il est lui-même son propre chef. Il ne peut également pas prétendre à un contrat groupe puisqu’il est à son propre compte.   En termes de protection sociale, les indépendants ne peuvent bénéficier d’indemnité retraite ou d’indemnité chômage. C’est pourquoi ils ont d’autant plus besoin de se constituer une protection sociale eux-mêmes pour se prémunir.  

Quelles solutions ? (loi Madelin)

  Pour corriger les inégalités de prise en charge entre salariés du privé dépendant du Régime Général et les travailleurs non-salariés qui dépendent du Régime Social des Indépendants, l’état a mis en place : la loi Madelin. Celle-ci a pour objectif de permettre la défiscalisation d’une partie des cotisations à la constitution d’une protection sociale du revenu imposable des indépendants. Sous un plafond fixé préalablement, le travailleur indépendant peut soustraire de sa déclaration de revenu une partie de ses cotisations pour lui, mais également pour son/sa conjoint(e).   Ces contrats loi Madelin sont les mêmes que les contrats groupe et peuvent être personnalisés pour correspondre au mieux aux besoins des indépendants qui peuvent être parfois très spécifiques. De nombreux comparateurs proposent d’établir des devis en ligne gratuitement pour de tel contrat. Indépendant n’hésitez pas à vous renseigner pour trouver l’offre la plus adaptée à vos besoins au meilleur prix.   Source : mutuelle.bonne-assurance.com